LE TEMPS QUI PASSE AU THEATRE DES MATHURINS

Une femme cherche son père inconnu depuis l’enfance. Dotée d’une hypermnésie, elle a la mémoire de tout, sauf de son père. Un soir d’orage elle fait une démarche chez un homme ‘spécialiste des abandons’.

Entre ces deux personnages se joue un jeu de mots et d’esprit dissimulant la gêne d’une intimité qui s’installe malgré eux.

Grâce à cet homme, cette femme mystérieuse remplacera pour lui sa quête originelle et cet homme trouvera en elle un amour possible et la fin de ses solitudes.

Un jeu délicieux de ces deux comédiens qui mènent une danse de mots intenses et subtils.

Pendant 1h20, nous sommes emmenés dans un tourbillon de sentiments qui vont et viennent, puis en sortant l’émotion.