scenariste cinema – Cousins germain

Cousins germain – long métrage

Co-scénariste cinema

Le 6 Août 45, une bombe atomique explose sur Hiroshima et la face du monde en est changée.
Deux ans plus tard, commence alors la guerre froide, annonciatrice des luttes qui vont dominer le monde durant le prochain quart de siècle.
En France, à l’heure de la Libération, c’est la pénurie. Les queues se reforment devant les boulangeries : ersatz de tabac, de café, privation de charbon et coupure de gaz…. C’est toujours l’époque du marché noir….
Au milieu de cette ambiance sinistrée, un petit coin du monde semble pourtant vivre hors du temps : Saint Germain des Prés.

FLORENCE-MASLANKA-COUSINS-GERMAIN5

-

Sur la rive gauche de la Seine, la jeunesse ne subit plus l’Histoire, mais la fait.
Ça foisonne, ça innove, ça swingue !
Dans les caves de Saint Germain, une vitalité éclate au son du jazz !

 

On y mêle l’humour à une vision très subversive de l’ordre social et culturel. Le jazz se donne comme magie, possession, communion et érotisme.
Mais ce jazz-là, ce n’est plus le jazz d’hier, celui de la Nouvelle-Orléans avec deux banjos, trois tubas et un harmonium à roulettes…. C’est le jazz de l’opposition, du désir et de la souffrance : en un mot le be-bop !
Le be-bop crée un véritable conflit tant musical que social.BORIS VIAN
Entre traditionalistes et modernistes ce phénomène (dont les maîtres incontestés sont Charlie Parker et Dizzy Gillespie) marque à jamais l’histoire du jazz sur tous les continents.
Au-delà des querelles de chapelles, le be-bop divise également une partie de la société française : d’un côté les « bien-pensants », de l’autre ceux qui veulent aller de l’avant.
Malgré une apparente désinvolture, Saint Germain reflète l’angoisse d’une époque. Les gens qui font la renommée de ses caves – Boris Vian, Jean Paul Sartre, Juliette Gréco – n’ont de cesse de vouloir vivre, d’être libre, de ne plus subir face à un avenir qui s’annonce trop incertain.
Contre l’ordre établi, véritable force d’émotions, le jazz de St Germain est l’expression d’un combat contre l’immobilité et l’intolérance !
Prônant l’ouverture d’esprit et la diversité des cultures, la musique (du be-bop au hip hop en passant par le Rock) reste le seul langage universel de l’Homme.